Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • Collectif de DEfense des Victimes de l'Amiante Renault ile-de-france (Codévar)
  • Ce collectif regroupe des salariés et des retraités des établissements Renault d'Ile-de-France : Technocentre, Lardy, Flins, Rueil, Billancourt... Il a pour but d'informer, de soutenir et d'aider les salariés et les retraités ayant été exposés à l'amiante durant leur activité professionnelle.
  • Ce collectif regroupe des salariés et des retraités des établissements Renault d'Ile-de-France : Technocentre, Lardy, Flins, Rueil, Billancourt... Il a pour but d'informer, de soutenir et d'aider les salariés et les retraités ayant été exposés à l'amiante durant leur activité professionnelle.
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 08:23

Le tribunal des affaires sociales a reconnu Renault coupable de « faute inexcusable ». L'usine n'a pas protégé de l'amiante un salarié décédé d'un cancer broncho-pulmonaire.

Presque quatre ans jour pour jour après le décès de Christian Potier, à l'âge de 53 ans, le tribunal des affaires sociales du Mans a condamné hier son ancien employeur, l'usine Renault du Mans, pour « faute inexcusable ». Sa faute ? Ne pas avoir protégé l'électromécanicien des dangers de l'amiante.

Il est mort des suites d'un cancer broncho-pulmonaire foudroyant. En reconnaissant la maladie professionnelle « au tableau 30 bis », la CPAM avait déjà conclu à la responsabilité de l'amiante, inhalée en poussières (lire Ouest-France du 18 mars).

C'est la 5e fois que le tribunal condamne le site Renault du Mans. La nouveauté dans celui-ci selon Me Simon, l'avocat de la veuve et des deux enfants, c'est le lieu d'activité du salarié. « Dans les précédents dossiers, les salariés travaillaient à l'atelier des plaquettes de frein. Affecté à la maintenance, M. Potier se déplaçait dans toute l'usine. Il a aussi travaillé à la fonderie. Cela renforce notre conviction que de l'amiante, il y en avait partout ».

Ancien de chez Renault, André Pousse en est aussi convaincu. Ses deux frères aussi sont morts de cancer. C'est lui qui, avec son complice Michel Bouvet, assiste les salariés malades de l'amiante ou leurs veuves. Lui préside l'Association de défense des victimes de l'amiante 72 (Advam). Avec cette 5e condamnation, il espère que « Renault va être obligé de reconnaître qu'ils utilisaient de l'amiante, même indirectement ! Comme d'autres grands groupes, ils ont empoisonné leurs salariés en toute connaissance de cause, pour des raisons d'argent. Les dangers de l'amiante, on les connaît depuis longtemps. Sa force de travail, on la donne à l'employeur contre un salaire. Pas pour mourir ! C'est une injustice inadmissible ».

L'association a déposé deux nouveaux dossiers entre les mains de son avocat. Auxquels s'ajoutent les procédures devant le Fiva (fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante).


Laurence PICOLO
Ouest-France - 
29 avril 2010

Partager cet article
Repost0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 07:26

L'ADDEVA 93 organise deux journées de formation sur les préjudices des victimes de l'amiante et leur indemnisation les 10 et 11 mai 2010.

Programme de la formation :

-         Les maladies provoquées par l’amiante

-         Les maladies professionnelles (déclaration, traitement du dossier…)

-         Les préjudices

-         Les ayants droits pour la sécurité sociale

-         Les autres voies d’indemnisation

-         Gestion des dossiers par l'ADDEVA

 

Plus de détails en cliquant ici !

Pour vous inscrire, il suffit de remplir ce formulaire et de le renvoyer à l'adresse indiquée sur celui ci.

Vous pouvez aussi nous prévenir par mail en écrivant à amiante.renault@yahoo.fr

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 14:30

Bilan du Technocentre Renault Guyancourt* :

- 605 salariés bénéficient, ou ont bénéficié, d'un suivi médical amiante (médecine du travail), dont 271 étaient encore actifs en décembre 2009
- 150 attestations d'exposition ont été délivrées à des salariés qui ont quitté le Technocentre (et l'entreprise)
- 184 salariés ont donc quitté l'entreprise sans attestation : 605 - (271 + 150)
- 76 salariés en suivi médical amiante sont partis dans le cadre du Plan de Départ Volontaires (2009), mais seulement 33 avec une attestation d'exposition

L'action du collectif amiante a donc été positive, ainsi que celle des élus des CHS-CT, même s'il reste encore du chemin à parcourir !

* Chiffres fournis par la médecine du travail Renault TCR - décembre 2009

Partager cet article
Repost0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 15:52

La CGT demande le retrait de l’article 1 du décret n°2099-1735 promulgué au journal officiel le 31 décembre 2009.

Ce décret vient modifier celui du 29 mars 1999 où la base de calcul de l’ACAATA définie les
éléments de rémunération qui prennent en compte toutes les sommes versées en contrepartie ou à l’occasion du travail dès lors qu’ils sont soumis à cotisations sociales au cours des 12 derniers mois d’activité.

Ce nouveau décret restrictif ne prendrait plus en compte les indemnités de congés payés, les RTT, les primes diverses. Le ministère aurait dû s’incliner devant les arrêts de la Cour de Cassation qui nous donnait raison. Il a voulu passer outre en imposant un décret qui ne prend en compte que les éléments de revenu « qui présentent un caractère régulier et habituel ».

Cela est inacceptable, d’autant plus que ce décret a été unanimement condamné par les associations et les organisations syndicales.

Cela va avoir pour conséquence une allocation trop faible qui empêchera bon nombre de salariés de partir en ACAATA alors qu’ils ont été massivement exposés à l’amiante.

Pour ces raisons, la CGT exige l’annulation de l’article 1 de ce décret, néfaste, et demande l’amélioration de l’ACAATA avec un revenu suffisant, sa pérennité et son accessibilité

Cliquer ici pour signer la pétition en ligne

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 09:00

La prochaine réunion du Collectif de Défense des Victimes de l'Amiante - Renault Ile-De-France se tiendra :

Mercredi 20 janvier 2010
A 10 heures
Au local CGT Renault Flins

19, bd Pierre Lefaucheux
78410 AUBERGENVILLE
Téléphone : 01.76.82.64.52




Partager cet article
Repost0